NOAILHAC


Le village

A 6 Km du gîte, NOAILHAC

Le nom de NOAILHAC trouve son origine dans le mot latin "novalis", terre nouvellement défrichée. .

La commune s'étend sur 1.351 hectares, avec un secteur montagneux et boisé au Nord (Puy de la Ramière à 502 mètres), et une partie de plaines et vallons vers le Sud (altitude minimale : 161 mètres).

Les activités sont tournées principalement vers l'agriculture (élevages de bovins, veau de lait, oies, noyeraies, etc..), l'artisanat et le tourisme.

Beaucoup de Noailhacois travaillent aussi dans le secteur des services

Noailhac est apprécié des visiteurs en raison de la qualité de son environnement, de ses paysages, de ses chemins de randonnées, du bâti faisant largement appel aux pierres de grès de pays de couleur rouge, ocre ou grise, de son Espace de Découverte de la Faille géologique de Meyssac et de son église des XII° et XV° siècles classée monument historique en 1923 et entièrement restaurée (pogramme 2014/2017), .

 

 

Gîte La Peyrague


Histoire

 

Les hauteurs de la commune étaient habitées dès l'époque néolitique, c'est à dire il y a plus de 5.000 ans.

On trouve en effet, à proximité du Puy de la Ramière. les vestiges d'un dolmen (sépulture collective), témoin de cette époque.

 

Le Moyen-Âge paraît plus présent sur notre commune car il nous a laissé de nombreux bâtiments et documents.

L'église, les châteaux de La Coste, Lon, Chabrignac, le repaire d'Orgnac avec son souterrain, etc... 

De grandes familles ont habité le château du bourg :

les Astorg et, pendant des siècles, les Noailles ).

Le bourg, qui comprenait un petit château et une église, appartenait aux La Chassagne, mais ces derniers le vendirent aux vicomtes de Turenne au XIIIe siècle.

Ainsi la paroisse fut rattachée à la châtellenie de Collonges, membre de la vicomté de Turenne.

Sur la demande du vicomte, la famille d'Astorg garda le village. Puis par mariage, il fut cédé aux Noailles. En 1738, grâce au démantèlement de la vicomté de Turenne, la famille Noailles acheta Noailhac et le rattacha au duché de Noailles.

Les seigneurs de Noailhac rendaient hommage au Vicomte de Turenne.

Les Noailles restèrent propriétaires du domaine de Noailhac jusqu’en 1835.

Jean de Noailles fut le dernier de la famille à être enterré dans l’église en 1425. Leurs armes (de gueules à la bande d’or) sont visibles dans l’église.

Leur devise était : « La mort ne m’atteint pas ».

 Remarquable chroniqueur, de la royauté à la révolution et à l'empire, Gaspard Certain de la Meschaussée, enfant du pays, a décrit toute cette époque à Noailhac et environs notamment.

Ses écrits ont été publiés au bulletin de la Société Scientifique Historique et Archéologique de la Corrèze.

Pendant la révolution de 1789, Noailhac subit quelques destructions : le château de Chabrignac, ainsi que quelques éléments du château de La Coste et de l’église.

Le 16 avril 1944, les hameaux d’Orgnac et de Chauffingeal subirent une rafle conduite par un détachement de la division Brehmer.

Les allemands incendièrent des maisons et granges et arrêtèrent une quinzaine d’hommes qui furent relâchés dans les semaines suivantes.

Un homme fut abattu au cours de cette rafle, Leal Vidal Gomez, espagnol, résistant.

Une plaque commémorative a été posée à Orgnac ainsi qu’au cimetière.

 

 

Visites & Découvertes

  • Collonges la Rouge
  • Meyssac
  • Turenne
  • Curemonte
  • Beaulieu sur Dordogne
  • Martel
  • La Chapelle aux Saints
  • Noailhac
  • Ligneyrac
  • Saillac
  • A voir dans un rayon de 50 Km:
  • Vallée de la Dordogne
  • Rocamadour
  • Gouffre de Padirac
  • Les grottes de Lacave
  • Grotte de Lascaux Montignac
  • Les Eyzies
  • Conques

  • A voir

    L’église Saint-Pierre-ès-Liens (XIIe-XVe siècles), construite en grès rouge, date en partie de la période romane.

    Détruite en partie pendant la guerre de Cent Ans, la nef a été reconstruite dans le style gothique au XVe siècle, par les Noailles.

    L’édifice religieux fut mis à mal pendant la Révolution. Le bâtiment fut mal réparé vers les années 1830, puis en 1905, un mur plat fut élevé sur sa façade ouest. Le 6 février 1923, l’église fut classée monument historique.

    Le château de Lacoste, construit au XVe siècle, formait un ensemble fortifié avec l’église.

    La tourelle du flanc sud de l’édifice religieux était peut-être défensive. Le château était accolé au flanc nord de l’église (sur la place actuelle). Il survécut aux guerres de religion et connut des campagnes de travaux aux XVIIe et XVIIIe siècles.

    Abandonné par ses propriétaires, il tomba en ruines, ruines encore présentes au début du XXe siècle, mais inexistantes aujourd’hui.

    Le château de Chabrignac, aujourd'hui en ruines, était la propriété de la famille de Geoffre depuis l'époque des Croisades..

    Le château de Lon date de 1650.

    Le « repaire » d’Orgnac, berceau de la famille noble d’Ornhac

    ,Il se situe au hameau d'ORGNAC, départ des sentiers balisés , sur la commune de Noailhac placée à cheval sur la faille géologique de Meyssac, on peut y voir d'autres sites intéressants: une église (12e 15e ) , un dolmen , des maisons de caractère.

    Randonnées pédestres

    Contact

    Propriétaire

    VIDAL Manuel

    La Peyrague

    19500 COLLONGES LA ROUGE

    Téléphone 05 55 25 46 87

    Courriel: Email  manu.vidal19@orange.fr

    Type de location:          
    • Maison indépendante
    • Superficie 70 m²
    • Capacité 6 personnes
    • 3 chambres en rez de chaussée
    • Cuisine tout équipée 3 épis
    • terrain arboré de 2000m²
    • Altitude 220m
    • Animaux acceptés
    • Chèques vacances acceptés

    Descriptif

    Gîte indépendant de plain pied au coeur des plus beaux villages de France, à proximité des commerces, au calme, proche de Meyssac et de Collonges le Rouge. 3 chambres (3 lits 2 places) salle de séjour, coin cuisine, lave linge, lave vaisselle, micro ondes, télévision, chauffage électrique, salon de jardin, barbecue,.